Partagez | .
 

 Under the stars || Nolan & Delilah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

VILLAINS
evil but even sexier



Date d'inscription : 05/07/2013
Petits mots : 150
Ft : Olivia Wilde
Fiches : www . fiche
www . liens
www . rps
Mythe : Aphrodite
Conte : La Belle au Bois Dormant
Logement : Une villa perdue au milieu des plaines et lacs du Nord.
Double compte : Blue & Skye
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Under the stars || Nolan & Delilah   Lun 14 Oct - 20:30



find my way



Becoming Close Friends || James Horner


Les étoiles, la nuit, ce vent froid qui caresse ma peau, qui caresse mon être. Cette bulle de fraicheur… J’ai l’impression d’être une droguée, en manque de sa dose de douleur quotidienne, de sa dose de violence et de haine. Oh j’aime ça. J’adore ça. Avoir peur, être perdue. Je chantonnais, sur ma route, une mélodie de mon enfance, je crois qu’il s’agissait d’une prière que ma mère m’adressait, pour calmer le courroux qui aurait pu être le miens. Elle devait sûrement culpabiliser d’avoir jeté sa gosse dans un temple en ruine ? Ou peut-être pas, je n’en savais rien. Et j’avouais sans mal que ce n’était vraiment pas le genre de questions sur lesquelles je m’attardais.

Le tapis d’épines épaisses étouffait mes pas silencieux. Je ne savais pas si j’étais perdue ou si le chemin improvisé sur lequel je m’engageais était simplement le fruit de mon instinct. Les bruissements des aiguilles de pins dans la nuit sombre auraient filé des frissons à n’importe qui de normalement constitué, mais franchement, quand on passe des centaines d’années à bader dans une villa entourée de ronces à amasser des objets étranges, ce n’est pas vraiment ce qui nous effraie le plus, je peux vous l’assurer. En revanche, j’appréciais particulièrement ce contact à la nature. J’adorais les plantes, même mon côté sombre les aimait, si, si. Et mon pouvoir inversé qui enclenchait la mort de celles-ci sur un simple coup de tête avait bien peu d’ampleur ici. Jamais je n’aurais été capable de brûler ou détruire la forêt entière. Elle me dépassait. Elle me surplombait. Me narguait et jouait avec mes nerfs. Et au fond, j’aimais ça parfois. Ne pas avoir le contrôle de tout, si ce n’était pas d’une importance capitale.

Il y avait une marre, dans une petite clairière d’à peine quelques mètres, au nord de la forêt. Et dans cette marre, on voyait les doux reflets de l’astre lunaire refléter. Cette surface parfaitement lisse et étrangement lumineuse avait l’effet d’un véritable miroir. Un miroir ensorcelé au milieu d’une forêt bien sombre… N’était-ce pas un lieu magique pour des créatures telles que nous ? Je restai là. Figée face au reflet détestable qui avait pris place près de mes pieds. Mon reflet. L’aimais-je ? Ce moi improvisé à l’allure dédaigneuse et sûre, ce moi qui avait tout perdu et dont cette perte ne semblait pas l’affecter ? Pas sûr. Je ne savais pas vraiment quoi en penser. Ces derniers temps, j’étais régulièrement en proie au doute. Mais je savais pertinemment que j’étais allée bien trop loin pour pouvoir rebrousser chemin. Oh, c’était trop tard. Mais comme certains se seraient hâtés de le répéter et de le répéter encore : il n’est jamais vraiment trop tard pour prendre les bonnes décisions et quand on veut on peut. Mais là était tout le problème, j’étais bien incertaine de vouloir quoi que ce soit, particulièrement prendre des décisions.

Quelques mots me revinrent en tête. Des mots du passés, des phrases que celui qui m’avait sauvé la vie il y avait de cela des milliers d’années avait tenté de me faire rentrer dans la tête et que je m’obstinais à éviter. Finalement, il fallait croire que ça avait fonctionné. Il disait quelque chose comme : « Sois prudente Delilah, ne laisse personne te prendre cette flamme qui brûle au fond de ton âme, ce feu, il est sacré, alors fais-en un bon usage. » Il devait être si fier aujourd’hui, de voir sa quasi-fille aux griffes d’un désespoir qui lui collait à la peau aussi bien que le manteau de haine qu’elle adorait revêtir. J’étais cet être, mi-poison mi-antidote, qui ne savait pas ce qu’elle voulait et qui s’en remettait aux astres lorsque personne n’était là pour la surveiller et la juger. Parce que, oui, au fond de moi, la belle Aphrodite était une phobique du reste de la populace. N’était-ce pas un comble pour une déesse de l’amour et de la beauté de craindre les autres ?

.........................................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

OPPORTUNISTS
always with interest



Date d'inscription : 13/10/2013
Petits mots : 93
Ft : Paul Craddock
Mythe : Janus
Conte : Cheschire
Logement : Plaines paisibles, une cabane suspendu dans un arbre, au cœur de la forêt.
Double compte : Non
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Under the stars || Nolan & Delilah   Mar 15 Oct - 18:32

Under the stars
(with) ▽ Delilah & Nolan
Nolan descendit de sa cabane et, lorsque ses pieds effleurèrent le sol, un frisson le fit frémir. Voyons, quelle idée de se lever à cette heure ci ? En temps normal, il aimait bien rester perché dans son repère, à observer les gens passer, juste sous ses pieds. Ils ne le remarquaient quasiment jamais, et c’était bien ça qui était drôle. Sauf que cette fois ci, Nolan n’arrivait pas à tenir en place. Il regarda autour de lui et plissa les yeux. Oui, les chats voyaient bien dans le noir. Bien vite, il vit le sentier. Il s’avança et, toujours sur ses gardes, enfonça les mains dans ses poches et se mit à marcher en sifflotant. Pour une fois qu’il n’était qu’à un seul endroit à la fois, il se sentait mieux, plus… présent disons. Il leva le nez en l’air et inspira profondément l’air autour de lui. Un courant froid se répandit en lui et il esquissa un large sourire, digne du personnage féerique qu’il était. Le silence qui s’étendit autour de lui l’aidait à réfléchir, même si en ce moment même, il n’avait pas vraiment de bons sujets à commenter. Il accéléra le rythme de sa chansonnette bientôt, se stoppa net.

Il se trouvait face à une mare. L’eau semblait si calme, on pouvait voir les astres se refléter, et le vent tracer de jolies ondes sur la surface noire qui s’étendait devant lui. Nolan s’était approché dans un premier temps, il n’avait pas remarqué la femme aux cheveux noir qui se tenait de l’autre côté de la marre. Non, pour le moment il avançait, comme hypnotisé vers l’étendu noire qui se dressait devant lui. Il effleura l’eau du bout des doigts, ses sourcils montant d’un cran. Il passa une main dans ses cheveux et soupira, relevant la tête. Maintenant, il l’avait vu. La femme qui se tenait là. De loin, elle était très belle. Il fallait qu’il soit plus près afin de confirmer ses dires. Il pencha la tête sur le côté, d’une manière fort étrange et vu de loin, il devait paraitre vraiment étrange. Un nouveau sourire se matérialisa sur son visage et  bientôt, il ne resta plus que ça de visible chez le jeune homme.

Il se matérialisa quelques instants plus tard aux côté de la jeune – car maintenant qu’il la voyait de près il pouvait affirmer qu’elle était bien jeune et jolie – femme et fit une légère courbette en avant. Il passa une main dans ses cheveux, les recoiffant au passage et se gratta la gorge. Voyons voyons, l’avait-il déjà vu celle là ? Non, enfin, il ne lui avait jamais parlé. Il avait cru entendre deux trois ragots inintéressants sur une femme lui ressemblant beaucoup. Mais Nolan savait que les ragots n’étaient souvent que les fruits d’un secret mal gardé, puis déformé, ou alors d’une simple jalousie. Il fallait éviter de se fier à eux. Il haussa les sourcils et ouvrit la bouche pour la première fois depuis qu’il était apparu sous ses yeux. Il s’adressa à elle d’une voix chantante, presque amicale. Dur de croire que ce type venait de se réveiller.

Enchanté ! Je me présente, Nolan ♪

Inutile de préciser qui il était en vrai, elle le devinerait ou, si elle tenait réellement à le savoir, elle le lui demanderait. Il lui sourit, et se pencha vers elle la scrutant de près. Il faisait toujours ça avec les gens, quitte même à les toucher du bout du nez. Mais il aimait bien ça. Généralement, il cernait vite les gens ainsi. Et les gens le trouvaient étrange…aussi. Oh, et puis au diable ce que pensaient les gens de sa personnage, il en avait toujours eu rien à faire de toute façon !

Et à qui ais-je l’honneur ?


▲ RIMBAUD
(c) AMIANTE



.........................................................................................................................................

Cheschire and Janus
Son sourie s'agrandit, avec lui sa malice, ses idées. Il indiqua le chemin à la jeune Alice. Janus quand à lui regardait les hommes lui vouer un culte, petit à petit, il sentait que leurs croyances s’éteignaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

VILLAINS
evil but even sexier



Date d'inscription : 05/07/2013
Petits mots : 150
Ft : Olivia Wilde
Fiches : www . fiche
www . liens
www . rps
Mythe : Aphrodite
Conte : La Belle au Bois Dormant
Logement : Une villa perdue au milieu des plaines et lacs du Nord.
Double compte : Blue & Skye
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Under the stars || Nolan & Delilah   Mar 15 Oct - 21:40



to the beginning



Children From The War || Two Steps From Hell


Lumière. La lumière. Voilà, c’était ça qui avait cruellement manqué à mon existence ces derniers temps. Et j’attendais ce moment magique où j’aurais l’impression de renaître. Je n’avais vécu un tel évènement, mais je savais que c’était écrit, quelque part, dans mes veines, dans ma chair, dans mon âme. Je le sentais. Comme un étrange compte à rebours. Comme la mèche d’une bombe qui se consume lentement. Je la sentais arriver, au galop. La fin. Ou bien le début. Le changement. Il était là, à bout de doigts.

Je ne parlais que très peu, du moins c’était ce dont j’essayais de me persuader. Il m’arrivait de chanter, lorsque j’étais seule à la maison, lorsque je savais qu’il dormait de ce sommeil étrange qui ne m’avait jamais quittée. Je dévisageai l’inconnu l’espace de quelques secondes. Son visage m’était familier. Et, étrangement, de son statut particulier d’inconnu – jusqu’à preuve du contraire – sa présence ne me dérangeait pas plus que cela. Autant que sa proximité qui lui aurait valu quelques ennuis s’il avait été une autre personne. N’importe quelle autre personne à priori. Tout de même, mon visage ne s’éclaira pas d’un sourire. Non, il resta neutre à tendance un peu mélancolique. Sans doute ces années de sommeil comateux qui m’avaient valu ce regard un peu absent souvent, perdue dans mes pensées. « Delilah… » J’avais murmuré d’une voix un peu lasse, mais surtout de cette nuit qui ne semblait pas finir. Peut-être que le soleil ne se relèverai jamais. Peut-être que c’était ainsi que cela devait se terminer. Ou alors était-ce le premier pas vers la lumière…

Ses cheveux. Ses cheveux blancs avaient quelques chose d’hypnotisant. Mystérieux et rassurant. Je ne savais pas vraiment ce qui me poussait à penser une telle chose, mais pour la première fois en présence de quelqu’un et cela depuis très longtemps, je ne me sentais pas mal à l’aise ou dérangée par sa présence. Je ne serais pas allée jusqu’à dire que cela me faisait plaisir de rencontrer quelqu’un en plein milieu d’une forêt, cette nuit-là. Mais au fond, peut-être que si. Peut-être bien que respirer un peu et trouver le bon chemin était la meilleure solution pour cette fois. Peut-être que j’avais le droit de me donner une chance et de faire un pas en avant. Cependant, toujours pas de sourire, rien qu’un léger regard, un nouveau, un tout petit plus amical que le précédent, puis je reposai mes grands yeux sur les reflets dans l’eau calme. « Ce n’est pas habituel de croiser quelqu’un ici. En pleine nuit. »

J’en venais à faire la discussion et ça m’inquiétait légèrement. Mon ancien côté sociable ressortait parfois d’une façon étonnante, imprévisible mais plutôt agréable, avant que les mauvais côtés ne reprennent le dessus. Ne pas parler équivalait à ne pas s’attacher qui équivalait à ne pas souffrir. Voilà pourquoi. Fermant les yeux quelques secondes puis les rouvrant ci-tôt ces secondes passées, je fixai l’épaisse couche d’herbe et de roseaux à ma proximité noircir, se recroqueviller comme s’ils souffraient le martyr avant de jaunir puis, enfin, de mourir. C’était ainsi que se passaient les choses. On naissait, on devenait doucement magnifique en grandissant, puis on pourrissait, à petit feu. Pour nous, c’était de l’intérieur, c’était invisible, mais si c’était devenu visible, ça n’aurait pas été beau à voir.

Un léger soupir fatigué s’échappa de mes lèvres claires avant que je ne relève les yeux vers l’inconnu, avec un tout petit froncement de sourire, je réfléchissais un court instant. « Il est probable que tu me connaisse sous le nom d’Evannah. Ou de Rose. » Les Roses. Ma défaite et ma punition. Celles qui avaient doucement envahie ma maison. Au fond, j’avais lu ce conte qui s’inspirait de mon existence. N’était-ce pas une étrange tragédie ? Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants… Finalement, personne n’était encore venu réellement me sauver. Ou alors, j’avais gagné ma délivrance seule, comme une grande fille, d’un simple contact. Ils étaient tous là, à portée de main, à portée de mes mains salvatrices. Un simple contact et tu oublies tous les maux qui ont bercés ta vie, un simple contact et te voilà immergée dans une symphonie d’inepties… Regarde Nolan, tu penses que je suis perdue ? Ou que je connais le chemin sans en avoir l’envie. Il est là, sous mes pieds, ce tapis de fleurs invisibles qui s’accrochent à mes chevilles et lacèrent ma peau. La colère était immense, elle bouillonnait constamment au sein de mon être. A la différence qu’elle ne me submergeait plus. Plus jamais.

.........................................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

OPPORTUNISTS
always with interest



Date d'inscription : 13/10/2013
Petits mots : 93
Ft : Paul Craddock
Mythe : Janus
Conte : Cheschire
Logement : Plaines paisibles, une cabane suspendu dans un arbre, au cœur de la forêt.
Double compte : Non
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Under the stars || Nolan & Delilah   Jeu 17 Oct - 19:13

Under the stars
(with) ▽ Delilah & Nolan
Delilah. Nolan leva les yeux au ciel, cherchant à quoi ce prénom lu faisait penser. Sanson et Delilah surement. C’était ça le problème de lire beaucoup, à la fin, on se trompait souvent de chapitres. Un autre petit sourire passa sur son visage lorsqu’elle lui annonça qu’il était peu courant de croiser des gens ici en pleine nuit. « Oh mais je ne suis pas n’importe qui » pensa t-il… « Je suis le chat de Cheshire, je suis un être censé et les chats… les chats n’ont pas peur de la nuit ». Il remarqua bien vite que son regarde était posé sur sa tignasse blanche, qui ne passait que très rarement inaperçus. Son sourire s’agrandit alors. Il adorait son apparence « humaine ». Elle le représentait bien en quelque sorte. Il faisait un peu, fantastique, et il avait des yeux éteint en apparence, mais qui s’illuminait au moindre sentiment. Un jour il avait teint ses cheveux en rose… Mais les gens l’avaient regardaient d’une manière tellement étrange qu’il avait pensé que finalement, ce n’était pas une bonne idée. Elle reprit la parole après un silence qui parut durer une éternité aux yeux du jeune Nolan.

Rose ?

Ah voilà qui lui disait enfin quelque chose. Enfin, quelque chose. Il avait déjà entendu parler d’elle et il voyait à présent à qui il avait à faire. Pas étonnant que la femme sous ses yeux soit d’une beauté sans pareil. Il leva les sourcils et se mit à sautiller sur place. Enfin quelqu’un d’assez intéressant avec qui parler. Pour le moment, il fallait qu’il trouve un moyen pour la… remotiver. Il tapa plusieurs fois dans ses mains, comme un véritable excité et rigola. Il se pencha vers elle, et s’agenouilla à ses côtés. Il rajusta son petit nœud papillon bleu ciel et lui tendit la main en attendant qu’elle l’attrape. Il avait une soudaine envie de la voir rire, sourire pour de bon, peut être même lâcher deux ou trois mots de plus. Il sourit et plaça son visage en face du siens. Bientôt, son corps entier s’effaça, comme si un artiste avait pris une gomme et, peu fier de son œuvre, l’effaçait sans vergogne. Il ne resta plus qu’une rangé de dents parfaitement blanche en face du beau visage de Delilah.

J’ai envie de me balader, pas vous ?

Le sourire s’agrandit.

J’ai presque envie d’apprendre à mieux vous connaitre.

Le vouvoiement était banal chez Nolan, il aimait beaucoup vouvoyer les gens. Ami ou pas, il aimait ça. Il se matérialisa de nouveau de l’autre côté cette fois ci. Il lui tapota l’épaule, un air malin sur le visage. Des étoiles plein les yeux, il guettait sa réaction première. « Sourit ma belle… ». Le vent avait cessait pendant un instant de souffler. Nolan en profita. Il n’avait jamais aimé le vent, c’était toujours annonciateur de mauvaises choses, d’après lui bien évidement. Son lui dieu romain lui soufflait d’aider la jeune femme. Pourquoi ? Janus n’était pas tout le temps au courant de pourquoi il devait aider les gens. Et son lui chat fourbe, que voulait-il ? Jouer, s’amuser ? Ou encore poser une de ses devinette ou lui seul avait la réponse ?


▲ RIMBAUD
(c) AMIANTE



.........................................................................................................................................

Cheschire and Janus
Son sourie s'agrandit, avec lui sa malice, ses idées. Il indiqua le chemin à la jeune Alice. Janus quand à lui regardait les hommes lui vouer un culte, petit à petit, il sentait que leurs croyances s’éteignaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

VILLAINS
evil but even sexier



Date d'inscription : 05/07/2013
Petits mots : 150
Ft : Olivia Wilde
Fiches : www . fiche
www . liens
www . rps
Mythe : Aphrodite
Conte : La Belle au Bois Dormant
Logement : Une villa perdue au milieu des plaines et lacs du Nord.
Double compte : Blue & Skye
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Under the stars || Nolan & Delilah   Sam 19 Oct - 14:57



rising dawn



Howl's Moving Castle Main theme


Je le regardais s’amuser, tout avait l’air d’être un immense jeu pour lui. Et après tout, il n’aurait eu qu’à demi tort, n’étions-nous pas tous de simples pions sur le grand échiquier divin ? Il me semblait que c’était le cas, mais peut-être était-ce une vision de l’univers un peu trop défaitiste. Ou juste trop fataliste. On ne choisissait qu’à moitié son destin et souvent tout était couru d’avance, il suffisait de foncer directement dans le mur, bras levés et tout klaxons dehors. J’avais l’impression que cela faisait un millénaire que personne ne m’avait vouvoyé. Peut-être était-ce parce qu’ici tout le monde se connaissait et personne ne prenait la peine de se découvrir d’avantage. Ou simplement parce que j’évitais au maximum tout contact plus ou moins humain.

Sa proposition me fit esquisser un sourire qui s’évapora presque aussi vite qu’il eut touché mes lèvres. Comme une goutte d’eau sur une mèche de bougie. Mieux me connaître. Quelle utopie. Mes murs étaient là, dressés, fiers et solides. Personne n’avait le droit d’entrer, personne n’avait de laisser-passer. Pourquoi aurait-il eut plus de chance que quelqu’un d’autre à ce petit jeu ? Malgré tout, peut-être était-ce l’ambiance du moment présent, une faille dans ma carapace, mais je me contentais d’un vague haussement d’épaule. « Va pour la balade. » Je l’avais déjà prévue, seule ou avec quelqu’un, ça ne changeait pas grand-chose. Malgré tout, je n’avais pas non plus particulièrement envie de parler. Et je pense qu’il allait rapidement s’ennuyer avec moi.

C’était une solution comme une autre pour faire fuir ceux qui s’approchaient un peu trop près de mon être. Oh, sa façon de disparaître et de réapparaître de la sorte m’extirpa un nouveau sourire, je baissais légèrement les yeux avant de murmurer, avec un ton à demi amusé. « Cheschire, c’est donc toi… » Je lisais beaucoup, à mes heures perdues, et j’appréciais parfois mener mon enquête sur le monde qui m’entourait, lier des liens entre mythologie et littérature. J’avais toujours apprécié le conte d’Alice aux pays des merveilles, dès qu’il avait été écrit, malgré le fait que je ne portais pas de réel intérêt à la fille qui avait inspiré le récit. Je trouvais que la littérature avait ce dont pour magnifier ce qui était. Pour glorifier les exploits et dramatiser les défaites.

Mais j’étais songeuse. Je n’avais pas envie de rentrer. Pas ce soir. Je n’avais pas envie d’affronter ma propre défaite sur le destin. Celle qu’il s’empressait de toujours ramener sur le tapis. Celle que je trouverais probablement dans le salon le lendemain matin, songeur mais hypnotique. Ma malédiction. Au fil du temps et de mon isolation, ma réputation avait doucement changée pour me voir qualifiée de mots tels que « sociopathe, folle, dangereuse, psychotique, paranoïaque ». N’est-ce pas magnifique la façon dont tous vos anciens amis se pressent à vous renier dès que vous les décevez ? Cette facette des divinités étaient pourtant bien empruntée aux humains, leurs doubles. Et, au fond, nous n’étions pas si différents. Pas si supérieurs. Pas si meilleurs. Pas meilleurs du tout.

Je fis quelques pas sur le côté avant de lui jeter un regard pour finalement froncer légèrement les sourcils avec une moue assez indescriptible. Difficile de savoir si j’étais menaçante ou juste intrigué par cet être qui était bien différent de tous ceux qu’ils m’arrivaient de côtoyer. « Que veux-tu savoir ? Vas-tu me poser des questions ? Je ne suis pas disposée à un interrogatoire. Je me dois de te prévenir que j’ai horreur de cela. » Je connaissais ma voie, et l’avait toujours en ligne de mire, ou presque. Pourquoi laisser quelqu’un essayer de me faire dévier de mon chemin, même inconsciemment ?


.........................................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

OPPORTUNISTS
always with interest



Date d'inscription : 13/10/2013
Petits mots : 93
Ft : Paul Craddock
Mythe : Janus
Conte : Cheschire
Logement : Plaines paisibles, une cabane suspendu dans un arbre, au cœur de la forêt.
Double compte : Non
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Under the stars || Nolan & Delilah   Lun 21 Oct - 9:57

Under the stars
(with) ▽ Delilah & Nolan
Parfait pour la balade. Il allait donc pouvoir la faire bouger. Parce que là, il n’allait pas tarder à déprimer sévère.

Cheshire c’est moi hé oui ! Cool hein ?

Cool… Enfin oui, cool. Il avait toujours aimé ce qu’il était. Il avait toujours trouvé drôle de disparaitre en ne laissant que ses dents blanches disparaitre en dernier, il avait toujours aimé voir ses adaptations au cinéma. Bon, la version de Disney était bof. Nolan n’avait pas trop apprécié d’être mis en violet et rose mais sinon, son caractère y était. Quand à la plus récente… Oui, celle lui niveau couleur de poil lui correspondait plus. Enfin, s’il y avait bien un chat comme lui qui avait été adapté, c’était le Chat Potée. Lu, il adorait le voir à la télé. Il était si, mignon… Il haussa les sourcils et secoua la tête, reportant son attention vers la jeune femme. Lui poser des questions ? Non, ce n’était pas du tout son style… ou pas. Sa tête avait quelque chose d’inquiétant. Mais pas le mot inquiétant qui ne vous fait fuir, celui qui vous intrigue. Or, Nolan aimait être intrigué.

Des questions ? J’adore les questions pour être honnête. Mais j’aime les questions qui n’ont pas de sens pour les autres. Voyez-vous, j’aime bien connaitre des choses hum… inutiles sur les gens.

« Du style votre gâteau favori, quel style de robe vous préférez porter, vous aimer la moutarde ? » Enfin, le reste, Nolan le devinait souvent seul. Il lui attrapa la main et l’entraina vers des chemins un peu plus éclairé par la lune qui se dressait bien haut dans le ciel étoilé. Nolan ne marchait pas, il sautillait presque, sifflotant un air joyeux et balançant des blagues de temps à autres à la jeune femme. Soudain, un bruit retint son attention.

Je crois que nous sommes suivit.

Ok, rien n’était fondé. Nolan, enfin, Cheshire était peut être le seul personnage censé de son conte, mais il n’en restait pas moins extravagant. Un rien faisait naitre en lui de nouvelle histoires et des sensations nouvelles. Il tourna sur lui même plusieurs fois et ses yeux pâles crurent discerner une personne tapis dans un coin. Un coin ? Ils étaient dans une forêt, il n’y avait pas de coin. Tant pis. Il sursauta et poussa Delilah en avant.

Il faut courir ma belle ! En avant !

Sans lui laisser le temps de réagir, il l’attrapa par la main et se mit à courir aussi vite qu’il le pouvait. Il s’était mis en tête qu’on les suivant et, son côté dieu malin l’avait mis en garde. Il pouvait s’évaporer, mais hors de question de laissait la pauvre Delilah seule. Il avait promis de lui faire une balade. Vite, vite ! Le bruit se rapprochait, ou alors, c’était juste son imagination.

A votre avis, c’est quoi ?

Ils s’étaient arrêtés quelques instants derrière un arbre, le cœur battant la chamade. Un monstre ? Mais non, comme s’ils existaient ceux là !

Oups, je vous ai décoiffé !

Il lui remit les cheveux en place à une allure extrême et fit de même pour lui. Sa crinière blanche ne ressemblait plus vraiment à quelque chose. Plus un bruit. Il regarda Delilah, un regard très sérieux sur le visage. Alors, qu’entendait-elle de son côté ?

▲ RIMBAUD
(c) AMIANTE



.........................................................................................................................................

Cheschire and Janus
Son sourie s'agrandit, avec lui sa malice, ses idées. Il indiqua le chemin à la jeune Alice. Janus quand à lui regardait les hommes lui vouer un culte, petit à petit, il sentait que leurs croyances s’éteignaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

VILLAINS
evil but even sexier



Date d'inscription : 05/07/2013
Petits mots : 150
Ft : Olivia Wilde
Fiches : www . fiche
www . liens
www . rps
Mythe : Aphrodite
Conte : La Belle au Bois Dormant
Logement : Une villa perdue au milieu des plaines et lacs du Nord.
Double compte : Blue & Skye
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Under the stars || Nolan & Delilah   Mer 23 Oct - 20:30



hello deary



Reminiscent || Yiruma


Tu sais, exister c’est pas différent des autres choses, suffit de continuer à respirer. C’est pas compliqué. Marcher aussi. Si tu sais marcher, tu peux courir, c’est fou, non ? Mais si tu ne fais que courir, alors que est-ce que tu sais t’arrêter et prendre le temps de voir à quel point le monde peut-être beau parfois ?

Je me laissai entraîner par sa course, sans réagir plus que cela. Je ne connaissais pas le danger, enfin, ce genre de danger, je n’avais pas peur de grand-chose, mais sûrement pas d’un bruit étrange dans la forêt, pourtant, n’était-ce pas vraiment plus dangereux que tout ce qui pouvait m’effrayer ? Nous sommes des êtres vraiment étranges parfois. Vraiment incompréhensibles. Mais au final, je crois que tout cela, je le vis plutôt bien. Être étrange. Et immortelle. Mais ça, c’est une autre histoire, n’est-ce pas. Autrefois, j’étais celle qui aurait inventé des histoires loufoques, juste pour voir les autres rire et m’amuser de cela. Mais, c’était autrefois. « Aucune idée. »

J’avais lâché cela sur un ton amusé, ou un début de ton amusé, ce qui relevait du miracle à mon niveau, si, si, je vous assure. Tout de même, je me hâtais de me recoiffer seule et de grimacer légèrement. Je n’aimais pas qu’on me touche, je détestais cela, même. Pourtant, je n’avais pas réagis lorsqu’il avait attrapé ma main, sans doute dans le feu de l’action. D’ailleurs… En parlant de feu… Je relevai la main avant d’y laisser apparaître d’une petite flamme crépitant au milieu de ma paume. Cela m’arracha un sourire. « Mais qu’il vienne par ici, qu’on voit s’il veut se brûler… »

Bon, okay, j’étais peut-être pas la personne la plus avenante du monde, il fallait le reconnaître. Et je le reconnaissais, je vous assure, sans mal. Mais c’était ainsi, si parfois on vous dit qui s’y frotte s’y pique, chez moi c’est qui s’approche se crame. Bon, après, si j’ai l’occasion de me défendre à coup de ronces, je n’hésiterais pas non plus à en faire l’usage. Ah. Et je vous parle pas du combo ronces et flammes… C’est vraiment sympa.

Néanmoins, je fis un peu moins la fière en entendant un nouveau bruit, cette fois ça ressemblait plus à un grognement qu’à des frottements de feuilles ou des brindilles cassées et sincèrement, ça m’en fit froid dans le dos. « Hem… » Oui, c’était un peu plus sur la défensive cette fois. Je tournai légèrement la tête vers l’origine du bruit avant de dévisager mon nouvel acolyte puis baisser légèrement le ton pour finalement chuchoter, avec un ton complice dans lequel je ne me reconnaissais qu’à moitié : « Il paraît qu’il y a beaucoup de sangliers dans le coin… A moins qu’il s’agisse d’un ours, mais ils préfèrent les montagnes non ? » Je marquai une pause de quelques secondes pour finir par reprendre mon air grave, qui était beaucoup plus habituel.

« Ou alors un pervers psychopathe. » Ouais, parfois il m’arrivait de me poser des questions étranges, le genre de questions que, lorsqu’on les formule à voix haute les gens vous prennent sérieusement pour un atteint. Oui, c’était bien mon style, mais la plupart du temps je les gardais pour moi, c’était mieux pour tout le monde après tout. « Sérieusement, qui se baladerai en forêt en pleine nuit à par un pervers psychopathe à la recherche d’une nouvelle victime ? » Peut-être que j’aurais mieux fait de me taire. Et puis qu’est-ce qui me prenait à dire des idioties pareilles ? D’autant plus que… « Mince, mauvais exemple… » J’appuyais ma phrase avec une expression un peu gênée. Après tout, on s’était trouvé tous les deux dans la forêt, et tous les deux en plein milieu de la nuit. Je n’étais pas une perverse psychopathe, qu’en était-il de lui ?


.........................................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

OPPORTUNISTS
always with interest



Date d'inscription : 13/10/2013
Petits mots : 93
Ft : Paul Craddock
Mythe : Janus
Conte : Cheschire
Logement : Plaines paisibles, une cabane suspendu dans un arbre, au cœur de la forêt.
Double compte : Non
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Under the stars || Nolan & Delilah   Ven 25 Oct - 9:31

Under the stars
(with) ▽ Delilah & Nolan
Nola regarda la main de Delilah. En voilà un pouvoir chouette ! Il quitta les petites flammes du regard et se concentra à nouveau sur les bruits. La jeune femme avait l’air bien réveillé à présent, du moins, le chat qu’était Nolan en avait bien l’impression. Des sangliers ? Nolan frissonna. Il n’aimait pas ces bêtes là. Elles étaient laides, brutales, et stupides. Oui, les pauvres n’étaient pas très gâtées de ce côté-là. Quand aux ours… Nolan n’aurait qu’à grimper dans l’arbre non ? Il était un chat à la base – bon, un dieu aussi mais il pouvait mettre cette seconde nature de coté non ? – et comme ça, il serait à l’abri ! Il se tourna vers Delilah, les cheveux en bataille, les yeux grands ouvert. Et peut être qu’en fait, il n’y avait rien du tout… Elle reprit la parole et Nolan sourit en entendant ces mots. Un pervers psychopathe. Pourquoi pas… Elle poursuivit, et Nolan ne pu s’empêcher d’éclater de rire.

Ben heu… Nous. Pour ma part, j’aime me balader le soir et je n’arrivais pas à dormir dans ma maison.

Enfin maison. Si on pouvait appeler les cabanes des maisons. Mais Nolan aimait son chez lui, il était tout de même bien aménagé. Il se gratta la tête, haussa les sourcils à nouveau. « Fuis… le bruit va se rapprocher. » « Reste, discute, c’est bien plus drôle ». Le problème d’avoir deux têtes dans votre deuxième personnalité, c’était ça. Avoir deux avis. Nolan les mis de côté. Ce soir, c’est le chat chafouin qui était dans la place. Un grondement se fit entendre et Nolan se ratatina au sol. De l’orage. Il avait une sainte horreur de la pluie, les vents forts et tout ce qui allait avec. Le bruit se fit de nouveau entendre et Nolan sentit ses pieds commencer à disparaître. Oups. Esprit de fuite. Un rugissement rauque se fit entendre et Nolan laissa échapper un petit cri de surprise.

Faut monter dans l’arbre. Faut se cacher, la bête va nous manger.

C’était un avis terriblement constructif venant de lui et très optimiste. Tout le contraire de Cheshire à la base. C’était plutôt du Janus tout craché. Il leva la tête vers les branches et évalua la distance, la place qu’ils auraient. La pluie avait commencé à tomber et Nolan fronça les sourcils, ses mèches de cheveux clairs lui tombant sur les yeux.

Je vous fais la courte échelle si besoin.

« Je ne suis pas très muscla mais heu… les dames d’abord. » Il esquissa un sourire, qui se dématérialisa dès que le bruit se répéta à nouveau. Il entendait même des bruits de pas à présent. Enfin des pas. C’était un peu trop lourd pour êtres des pas… Il grimpa à son tour dans l’arbre, avec une facilité déconcertante et s’enroula à moitié autour d’une branche. « La chose va nous voir, al chose va nous voir… Je peux me barrer loin d’ici ou peut être le ou la raisonner… Mais pauvre Delilah, on ne va pas la laisser tomber si ? Non, ce n’est pas cool. » Nolan vit enfin la source du bruit. Il tapota l’épaule de Delilah, se demandant toujours comment ils avaient fait pour se caser à deux en haut d’un arbre si étroit et tendit le doigt vers la source sonore.

Regardez !


▲ RIMBAUD
(c) AMIANTE



.........................................................................................................................................

Cheschire and Janus
Son sourie s'agrandit, avec lui sa malice, ses idées. Il indiqua le chemin à la jeune Alice. Janus quand à lui regardait les hommes lui vouer un culte, petit à petit, il sentait que leurs croyances s’éteignaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

VILLAINS
evil but even sexier



Date d'inscription : 05/07/2013
Petits mots : 150
Ft : Olivia Wilde
Fiches : www . fiche
www . liens
www . rps
Mythe : Aphrodite
Conte : La Belle au Bois Dormant
Logement : Une villa perdue au milieu des plaines et lacs du Nord.
Double compte : Blue & Skye
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Under the stars || Nolan & Delilah   Mar 29 Oct - 15:40



we're still the same



King and Lionheart || Of Monsters And Men


Pendant quelques longues secondes de suspens, je me demandai simplement pourquoi mon partenaire – particulier – de la soirée n’avait pas eu l’instinct de prendre ses … Jambes, ou pattes, peu importe, à son cou avant de partir vers de nouvelles aventures. Après tout, ça aurait été bien plus sage, il me semblait. Néanmoins, bien cramponnée à la branche qui, espérons-le, était assez solide pour ne pas craquer sous mon poids à la première occasion, j’observai le buisson remuer, prête à griller tout ce qui en ressortirait. N’étions-nous pas profondément ridicules dans cette situation ? Moi qui essayais désespérément de me donner un genre, c’était raté pour cette fois. Espérons que le jeune homme ne soit pas une commère en puissance. Oh mais je n’avais pas peur. Bien sûr que non. Ça n’arrive qu’aux lâches d’avoir peur, non ? « Qu’est-ce que… » Ah.

J’observai fixement la créature qui nous avait tenus en haleine durant si longtemps avec un brin de pitié, mais j’ignorai si c’était pour la boule de poils roux qui n’était rien d’autre qu’un renard empêtré dans des brindilles ou bien pour nous et notre paranoïa. C’est tellement facile de se monter la tête quand on est à plusieurs. Seule, j’aurais réfléchit sérieusement, j’aurais pesé le pour et le contre mais jamais, jamais je ne me serais retrouvée en haut d’un arbre, sérieusement. L’animal couinait après la branche qui s’était pris dans sa patte et finalement avec un regard amusé à l’autre clampin qui m’avait fait détaler comme un lapin, je sautais habilement au sol pour aider le petit animal. Qui ne manqua pas d’essayer de me croquer la main. « Espèce d’ingrat. » J’avais soufflé, entre mes dents, alors qu’il s’échappait plus vite que la lumière. Non mais vraiment. Je ne m’attendais pas à un merci mais je ne m’attendais pas non plus à ce qu’il essaye de me bouffer. En plus de cela je devais être profondément indigeste.

« J’imagine qu’il a dû tomber dans un piège « naturel » comme certains en font ici. C’est vraiment efficace. » Je jetai un vague sourire au jeune homme avant de reposer les yeux sur l’endroit où était partit l’animal. Vu les bruits que nous avions entendu, il était peu probable qu’il en soit la source. Cependant, je ne préférai pas penser à cette éventualité. Peu importe ce qui nous avait effrayé, soit il s’était calmé et nous observait pour nous sauter dessus et nous égorger, soit il était simplement partit. Franchement, je ne savais quelle possibilité était la plus probable, mais je savais parfaitement laquelle des deux portait mes espérances. « Alors tu as peur de te faire croquer par les petite créatures de la forêt, Nolan ? » Bon, d’accord, c’était moqueur, mais ça m’était égal, j’avais fait bien pire, ce n’était qu’une petite remarque. Je m’éclaircissais la voix doucement avant de reprendre, avec un ton bien plus sur la défensive : « Mais je comprends, il y a des loups, des ours, il paraît même qu’on verra des tigres de temps en temps… » J’appuyai cette remarque d’un sourire absolument pas rassurant avant de hausser doucement les épaules en m’étirant, détendant les muscles qui avaient été heurtés par cette grimpette entre les branches. « Sinon, peut-être qu’un monstre à fait peur à notre ami le renard, va savoir. »


.........................................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

OPPORTUNISTS
always with interest



Date d'inscription : 13/10/2013
Petits mots : 93
Ft : Paul Craddock
Mythe : Janus
Conte : Cheschire
Logement : Plaines paisibles, une cabane suspendu dans un arbre, au cœur de la forêt.
Double compte : Non
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Under the stars || Nolan & Delilah   Dim 3 Nov - 9:54

Under the stars
(with) ▽ Delilah & Nolan
Un renard. Tout ça pour un renard. Nolan le dévisagea, comme s’il s’agissait d’une véritable personne avant de le foudroyer du regard. Il descendit de sa branche, ajustant au passage son nœud papillon. Il regarda la jeune femme aider la bestiole rousse à s’enfuir et regarda autour d’eux. Il s’était encore fait des films. Elle le charia un peu et Nolan sourit. Ouais bon, il y avait toujours eu une petite part craintive en lui. Il haussa les épaules et lui retourna la question.

Un monstre ? Des tigres ?

Nolan se rapprocha de Delilah, au aguets. Elle cherchait juste à lui faire peur, rien de plus. Depuis quand y avait-il des tigres ici ? Au pire, peut être qu’il s’entendrait bien avec eux, il était de la même famille… quelque part.

Non je ne crois pas. Mais partons d’ici au cas où…

Ils reprirent leur chemin, comme si de rien n’était. Le vent avait cessé de souffler et il en était mieux ainsi.

Dite moi Delilah, je sais que vus n’aimez pas répondre aux questions, mais vous pouvez répondre à trois des miennes ? En échange je vous jure que vous pourrez m’en poser aussi et que je répondrais honnêtement.

Il lui sourit. Le chat de Cheshire était toujours honnête. Janus, un peu moins. C’était un dieu un peu fourbe sur les bords mais pour une fois, Nolan voulait bien faire impasse dessus. Trois question, contre trois questions, son marché lui paressait équitable. Il avait juste envie d’en savoir plus sur elle. A commencer par, pourquoi il l’avait trouvé seule ? Si elle était bien celle qu’elle prétendait être, elle ne devait pas être seule. Une déesse comme, une princesse comme elle était toujours accompagné. En temps normal, Nolan connaissait les contes, mais il y en avait certains qu’il semblait avoir oublié. Ensuite, il voulait aussi savoir s’il elle connaissait Alice. Sa chère petite Alice, toujours perdu en terre inconnu. Nolan s’était rendu compte qu’elle lui manquait beaucoup et il avait envie qu’elle soit avec eux, ici. Et la dernière… Bon, en réalité il voulait juste en poser deux, mais généralement, les gens en demandaient trois. C’était juste pour le style. Au pire il lui demanderait qu’elle fût son parfum de thé favori. C’était intéressant aussi de savoir ça.


Alors, vous êtes partante ?

Il lui fit alors son sourire typique du chat de Cheshire et, lui attrapant la main, il attendit sa réponse. Nolan avait bien l’impression d’être de nouveau le dieu d’autrefois, et le personnage féerique d’antan. Sa véritable nature ne cessait de la rattraper.

▲ RIMBAUD
(c) AMIANTE



.........................................................................................................................................

Cheschire and Janus
Son sourie s'agrandit, avec lui sa malice, ses idées. Il indiqua le chemin à la jeune Alice. Janus quand à lui regardait les hommes lui vouer un culte, petit à petit, il sentait que leurs croyances s’éteignaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

VILLAINS
evil but even sexier



Date d'inscription : 05/07/2013
Petits mots : 150
Ft : Olivia Wilde
Fiches : www . fiche
www . liens
www . rps
Mythe : Aphrodite
Conte : La Belle au Bois Dormant
Logement : Une villa perdue au milieu des plaines et lacs du Nord.
Double compte : Blue & Skye
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Under the stars || Nolan & Delilah   Ven 8 Nov - 16:43



take me home, please



Home || Edward Sharpe & The Magnetic Zeros


Un flash. Quand tu es assis, là tout seul, sous la pluie, et que tu attends quelqu’un qui ne vient pas. Tu sais qu’il ne viendra jamais, tu l’as toujours su, seulement l’espoir ne te quitte pas, tu n’as pas envie de cesser d’y croire, tu n’as pas envie qu’on te prive de ça… Je relevai la tête pour jeter un regard étrange à Nolan et froncer les sourcils, je n’avais pas écouté. Je m’étais, pendant un instant, perdue dans mes pensées, dans mes souvenirs, de ces balades en forêts sans fin pour penser à la vie et, parfois, un amant. J’avais vécu une partie de ma vie dans une ambiance romantique pure. Qu’ils me traitent de traînée ou autre ne me faisait ni chaud ni froid, je savais que j’avais apporté autant d’amour que j’en avais ressentis. Tout n’était pas que charnel, vous savez.

J’observai un instant ma main dans celle de Nolan avant de sourire légèrement, avec une légèreté étrange, assez rare, voir invisible chez moi ces derniers temps. Est-ce qu’il avait posé une question ? Il me semblait, oui, j’entendais les échos de ses derniers mots dans mon esprit. Ce dernier l’avait capté alors que ma conscience était à dix milles pieds de là. Il m’avait demandé si j’étais partante et m’entraînait à nouveau dans une marche dans la forêt. De quoi parlait-il ? Une chasse au renard, ou au monstre ? J’en doutais fortement. Peut-être simplement une nouvelle balade, alors j’acquiesçai doucement, sans savoir. « Bien sûr. »

Pas sûr que Nolan puisse être une menace pour moi, dans n’importe quel contexte ou quelle situation, non, il ne m’effrayait pas, non, il avait ce côté frais et spontané qui me faisait du bien, qui me tirait de cette attitude noire de calculatrice en puissance. J’avais besoin de légèreté, et ce n’était pas à la maison qu’on me l’offrait. Nathaniel passait son temps à essayer de sonder mon esprit pour voir si je lui cachais quelque chose, et moi, je passais le miens à me demander si j’avais vraiment envie de continuer à faire des secrets. Les secrets n’apportent jamais de bonnes choses, vous savez. Oui, vous le savez, tout le monde le sait. C’est quelque chose qu’on sait, d’expérience.

Alors je me laissai entraîner sur un nouveau sentier vaguement tracé, sûrement par des passages d’animaux ou d’habitants. Cet endroit qui sentait l’humidité fraiche du printemps et les épines de pin avait quelque chose de magique. Le genre d’endroit où ne devrait pas se sentir particulièrement en sécurité, mais où on a l’impression d’y être, finalement. J’avais un sentiment d’appartenance pour cet endroit, un sentiment possiblement puissant mais qui pointait seulement très doucement le bout de son nez. Finalement, le parcours était simple, suivre un chemin n’a jamais été compliqué, et s’il avait posé une question, j’attendais la suite, peut-être que mon inattention précédente passerait inaperçue ? Je l’espérais en tout cas. J’ignore s’il aurait été blessé par ce genre de comportement, mais étrangement, je n’avais pas envie que ce soit le cas. Je n’irais pas jusqu’à dire que, du jour au lendemain, en quelques minutes, je m’étais attachée à cette étrange créature, mais Nolan avait un petit quelque chose attachant, un petit quelque chose capable de rapporter la lumière, aux endroits les plus sombres…


.........................................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

OPPORTUNISTS
always with interest



Date d'inscription : 13/10/2013
Petits mots : 93
Ft : Paul Craddock
Mythe : Janus
Conte : Cheschire
Logement : Plaines paisibles, une cabane suspendu dans un arbre, au cœur de la forêt.
Double compte : Non
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Under the stars || Nolan & Delilah   Sam 16 Nov - 13:19

(désolé du temps de réponse !)

Ses yeux pétillèrent lorsqu’elle accepta son invitation. Il aimait beaucoup lorsque les gens acceptaient de jouer avec lui. Un chat avait besoin d’être amusé sans quoi sa vie était monotone et triste. Sautillant presque sur place, il s’arrêta, invitant la jeune femme à faire de même.

C’est partit donc ! Je commence avec une question, après c’est à votre tour ! Et ainsi de suite, trois fois !

Il sourit. Il fallait toujours rappeler la règle des jeux auxquels on jouait. Nolan réfléchis alors à sa première question. Pfft, pas de quoi y réfléchir trente ans, il en avait déjà une idée assez précise. Il reprit la parole, la voix légèrement plus grave.

Voilà, je me pose une question ou plutôt, celle-ci est venue me titiller quelques minutes après notre rencontre. Je me demande pourquoi vous étiez seule près du lac, si vous êtes bien la déesse à laquelle je pense, vous n’êtes pas censé être seule.

Il haussa les épaules. Ah les déesses. Grecque ou Romaine elles étaient parfois toutes les mêmes. Elle pouvait être belle et rempli de générosité, mais aussi cruelle et sans pitié. Nolan en avait fais l’expérience quelque fois. Il n’était jamais allé sur l’Olympe, voir ses déesse en action, mais avait vu les ravages qu’elles faisaient sur leur passage. Nolan la regarda, attendant sa réponse. Il espérait franchement qu’elle ne le rembarre pas mais si elle avait accepté de joué, si tout ce passait bien, Délila allait rester tranquille.

Il avait l’impression de se retrouver de nouveau face à cette petite fille blonde. Allons, quel était son prénom ? Il commençait par un A… Parfois, ce prénom échappait à Nolan. Il la revoyait, arriver essoufflée au pied de l’arbre de leur rencontre. Elle avait été très polie, au grand plaisir de Nolan. Il avait sourit et elle lui avait demandé comme cela était possible « les chats, ça ne sourit pas ! » Et pourtant Nolan venait de prouver le contraire. Elle avait été épatée. Elle lui avait demandé de l’aide, Nolan avait un peu joué avec elle, avait répondu avec beaucoup de sagesse. Puis, il se souvenait de cet instant précis. Celui où il l’avait laissé allé droit à son destin, le moment où il avait disparue. C’était une nuit comme celle-ci. Il avait vu dernier son regard amusé, terrifié, enjoué, comme si tout cela était possible en un seul regard. Ah oui, maintenant il se souvenait du nom de la petite fille blonde. La petite fille qui cherchait un lapin qui pouvait lire l’heure. Alice.

.........................................................................................................................................

Cheschire and Janus
Son sourie s'agrandit, avec lui sa malice, ses idées. Il indiqua le chemin à la jeune Alice. Janus quand à lui regardait les hommes lui vouer un culte, petit à petit, il sentait que leurs croyances s’éteignaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

VILLAINS
evil but even sexier



Date d'inscription : 05/07/2013
Petits mots : 150
Ft : Olivia Wilde
Fiches : www . fiche
www . liens
www . rps
Mythe : Aphrodite
Conte : La Belle au Bois Dormant
Logement : Une villa perdue au milieu des plaines et lacs du Nord.
Double compte : Blue & Skye
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Under the stars || Nolan & Delilah   Jeu 28 Nov - 21:10



time forgets



Sunny Rain || Yiruma


Vous savez, répondre à des questions, pour moi, ça n’a jamais été compliqué. Y a des gens qui ont des problèmes sérieux avec l’honnêteté et tous ces genres de trucs, mais moi ça va. Non, je ne mens pas aux autres, seulement à moi-même. Et finalement, se voiler la face, c’est pas vraiment comme un mensonge, hein ? Mais voilà, sa question, elle me fit frissonner de tout mon être. J’étais pas toute seule, non ? Il était là, après tout. Je baissai les yeux pour fixer le sol et, un instant, les traces que laissaient nos pas dans les épines de pin, avant de sourire doucement et hausser les épaules. Je ne voulais pas réfléchir à ce genre de choses, mais j’avais accepté et j’étais une femme de parole, ou du moins j’essayais de tout cœur de le devenir.

« Mh… » J’aurais pu lui balancer n’importe quelle ânerie, mais je sentais qu’il ne fallait pas mentir, qu’il n’y a pas de raison. Lorsqu’on ment, c’est soit pour attirer l’attention, soit pour se protéger, l’un dans l’autre… Mais là, je ne risquais rien, et je n’avais en aucun cas envie d’attirer l’attention, il me regardait déjà, n’est-ce pas. Alors, j’esquissai un sourire un peu perdu et chuchotai, sur le ton du secret « J’essaye d’échapper à quelqu’un, je crois… » D’une certaine façon, c’était cela. Je n’avais pas envie de rentrer tout de suite et affronter Nathaniel qui m’observerait avec son regard dur, non, c’était stupide mais ça me blessait, j’avais constamment l’impression de lui planter un couteau dans le dos et d’être un hors-la-loi. Seulement c’était pas le cas, et je le revendiquais activement.

Mais tout de même, sa réflexion sur le fait que je n’aurais pas dû être seule me laissa un peu pensive. Est-ce que j’avais toujours la même réputation, même après des années et des années d’absence cloitrée dans ma villa coquette ? Il fallait croire que oui… Je ne savais pas si ça me plaisait ou si ça me dégoutait. Je ne regrettais pas particulièrement le passé. Mais… C’était affligeant de penser que ce genre de réputation ne se rattrape jamais. J’aurais pu mourir, définitivement disparaître, dans un dernier acte héroïque, j’aurais continué à être catégorisée comme la chaudasse de service. Bon et bien… Et c’était à mon tour, je préférai enchaîner de peur qu’il ne me demande plus de détails. « Et, Nolan, je peux savoir ce qui t’amène, toi, dans cette forêt, à chasser les monstres en pleine nuit ? » Bon, pas que ça m’intriguait particulièrement, mais les motivations de chacun étaient toujours intéressantes à connaître, il me semblait que c’était assez évident.

D’un autre côté, je n’étais pas sûre de vouloir connaître la raison de sa présence ici. Était-ce vraiment un hasard qu’il me tombe étrangement dessus alors que j’étais en plein questionnement émotionnel ? Laissez-moi douter un peu. Juste un peu. Et puis, j’espérais qu’il ne me pose pas de question à propos d’Alice, j’en avais pas entendu parler depuis que j’avais jeté l’éponge dans ma fonction initiale, ou du moins la première phase de ma fonction initiale. Vous suivez toujours ? Je veux dire par là qu’après l’amour charnel, j’aurais peut-être le droit à ma phase d’amour spirituel, un peu…


.........................................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Under the stars || Nolan & Delilah   

Revenir en haut Aller en bas
 

Under the stars || Nolan & Delilah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dallas' Stars
» Signature de contrat - Owen Nolan
» Dalas Stars signature
» Dalas Stars Aligment
» Dallas Stars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T H E || C H E R R Y || T R E E :: Blueleaf Island ❞ :: ϟ Plaines paisibles :: ϟ Forêt de conifères-