Partagez | .
 

 Évent n°1 - Paloma | Arthur | Delilah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

BIG BOSS
oh. my. dear.



Date d'inscription : 04/07/2013
Petits mots : 100

MessageSujet: Évent n°1 - Paloma | Arthur | Delilah   Dim 3 Nov - 16:25

Évent n°1 ❞

Entre deuil et fiesta, il n'y a qu'un pas

C'est une magnifique demeure, en plein milieu du village, elle domine tout son environnement, de sa grandeur, bien sûr, mais aussi du luxe qui semble en émaner. Tout le monde a été convié à la cérémonie, et sincèrement, je ne sais pas qui a eut l'idée d'exposer le cadavre - un peu arrangé, merci - de Zeus aux yeux de tous, mais même mort il fiche une sacrée frousse. Espérons juste qu'il ne se réveille pas en plein milieu d'un discours. Pour le moment personne n'a parlé, sans doute parce que le buffet est bien trop garnis pour que les invités évoque le tragique décès. Mais ce groupe là, c'est celui des paumés/blasés qui ne savent pas trop pourquoi ils sont là. Après tout, c'était peut-être l'occasion ou jamais de se faire une super soirée SEUL et avoir la paix, mais non, il a fallu qu'un clampin découvre ce putain de cadavre.

Rappels

• La limite de mots est exceptionnellement de 400 mots.
• Le sujet d'évent doit être prioritaire.
• N'oubliez pas de bien prendre en compte les tours des autres participants.
• Le thème en italique est celui de départ, vous avez bien sûr le droit de bouger.
• Vous devez respecter l'ordre suivant de réponse : Paloma, Arthur, Delilah.


.........................................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecherrytree.forumactif.org
avatar

OPPORTUNISTS
always with interest



Date d'inscription : 02/10/2013
Petits mots : 24
Ft : Kaya Scodelario
Mythe : Valkyrie
Conte : Peau d'âne
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Évent n°1 - Paloma | Arthur | Delilah   Lun 4 Nov - 15:10


Entre deuil et fiesta, il n'y a qu'un pas ! ❞

La mort faisait partie de son quotidien. Avec le temps, c’était presque devenu quelque chose d’anodin – pour ne pas dire anecdotique. Chaque jour durant, depuis des millénaires, elle guettait l’agonie de guerriers victorieux dignes d’être touchés par sa grâce. Alors forcément, le repos éternel n’avait plus de secret pour elle. En revanche, elle n’avait encore jamais été conviée à une veillée mortuaire. Comprenez que la plupart du temps, ses « clients » n’ont guère le temps de demander à ce que leur mémoire soit honorée à l’occasion de ce genre de festivités ! D’ailleurs, qui pourrait bien souhaiter voir son corps mutilé exposé de la sorte, à la vue de tous ? Dans la famille « Mégalos » je demande… Bref. Qui sait ce qui avait bien pu la pousser jusqu’ici ? La curiosité ? Probablement, en partie. La sensation que c’était ici qu’il fallait être, plus vraisemblablement. D’ordinaire, elle mettait un point d’honneur à se tenir à l’écart de ce genre de mondanités. Sa réputation de solitaire n’était d’ailleurs plus à faire. Mais comme tout à chacun le sait, à circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles. Il fallait reconnaître que cette fois encore, le vieux bougre avait fait fort ! Non content d’être le meilleur parmi les immortels, il les avait précédés dans le trépas dont ils auraient tous dû être immunisés. Cela pouvait en partie expliquer les quelques mines blafardes qui se pressaient autour du cadavre.

La perspective d’une vie éternelle ne l’avait jamais fait frissonner de plaisir. Juste avant de devenir l’une des leurs, elle avait supplié la Mort de venir abréger ses souffrances. Elle s’était sentie prête à effectuer le grand voyage en laissant sa douleur sur la rive. Non, vraiment, son ancienne condition de mortelle ne l’avait jamais effrayée et elle était prête à regagner cette existence sans sourciller. Après tout, peut-être que, les cartes ainsi rebattues, le jeu n’en serait que plus excitant ? Elle commençait à trouver le temps long. Être ainsi propulsée sur le fil du rasoir, en équilibre, quelque part, entre vie et trépas lui ferait le plus grand bien ! Mais elle comprenait aisément que cet état d’esprit – résultat d’un profond trouble maniaco-dépressif – ne soit pas partagé par tous.

Comme à son habitude, elle tâchait de se faire toute petite, plus chétive encore qu’elle ne l’était déjà – si tant est que cela fût possible. Dès son arrivée, elle s’était retirée dans un coin sombre et isolé afin de se tenir le plus loin possible du cadavre. Certes, il n’avait été retrouvé que la veille ; la décomposition de ses organes n’avait pas encore atteint un stade avancé. Néanmoins, pour tous ceux qui, tout comme elle, disposait d’un odorat particulièrement développé permettant de détecter des charognes à des kilomètres à la ronde, l’air devenait très vite irrespirable. Voilà pourquoi elle s’était soigneusement emmitouflée dans sa peau sombre, s’employant à retenir sa respiration aussi longtemps que cela lui était possible, bien décidée à n’autoriser l’entrée de ses poumons qu’à la stricte quantité d’oxygène dont elle avait besoin pour ne pas défaillir. Cet exercice périlleux monopolisait toute son attention à tel point qu’elle n’avait pas remarquée que l’étrange grimace qu’elle affichait heurtait la sensibilité de certains.

De longues minutes s’écoulèrent ainsi, sans que personne ne vienne – n’ose ? – lui adresser un mot – dieu merci ! – avant qu’elle ne se décide à se faufiler vers la sortie, considérant qu’elle avait amplement remplis sa part du contrat. De toute façon, elle était en train de suffoquer, littéralement, tant la perspective de toute cette foule réunie l’effrayait.  Un courant d’air frais vint lui chatouiller les chevilles et elle crut voir une ouverture au milieu de cet attroupement. Ni une, ni deux – quoique légèrement chancelante – elle s’élança… avant qu’une silhouette ne s’immisce en travers de son chemin. Manifestement, elle était là pour quelques heures encore… !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

OPPORTUNISTS
always with interest



Date d'inscription : 09/07/2013
Petits mots : 53
Ft : Simon Neil
Fiches : présentation
liens
Mythe : Hadès
Conte : La chèvre de Monsieur Seguin
Logement : Les Enfers
Double compte : Kayden E. Swann ; Hunter K. Aliev
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Évent n°1 - Paloma | Arthur | Delilah   Ven 8 Nov - 19:39


    « Voyons, Arthur... C'était quand même ton frère, ne l'oublie pas... Tu devrais venir et cesser de faire l'enfant... »

    C'était pour ne plus qu'on lui sorte cette phrase irritante, qu'au final, Arthur avait finalement décidé de faire une apparition à la demeure du Dieu de la foudre, du chef déchu. Il avait traversé le seuil de la porte à contre cœur, un goût amer en travers de la gorge. La frustration était là, elle engourdissait ses muscles, le ralentissait. Bon sang, si il s'écoutait, il ferait demi-tour aussitôt, non sans peut-être cracher une dernière fois au visage du défun, comme un ultime hommage qui pourrait très bien représenter tout l'amour qu'il aurait put porter à son frangin. Et franchement, plus il y songeait, plus c'était tentant.

    Mais il ravala sa colère et ses pulsions immatures, pour aborder une mine fière, bien plus de circonstance. Il valait mieux que cela, c'était certain. S'abaisser à des gamineries ne ferait que ternir un peu plus l'image qu'on avait de lui ici, et franchement, c'était tout sauf ce dont il avait besoin. Sa argne envers le mort à qui on rendait en ce jour un ultime hommage ne pouvait que le rendre suspect aux yeux des habitants de Blueleaf qui ne savaient pas, contrairement à lui, ce qui avait bien put se passer la terrible nuit où Zeus avait péri. Si les risques n'étaient pas gros, il aurait pris volontiers la responsabilité de cette mort, pour couvrir la personne qui était derrière tout cela. Mais c'était loin d'être une bonne idée, c'était même la pire à avoir en cet instant.

    Il passa brièvement devant le cadavre de son frère, n'y adressant pas un regard, mais plutot un soupir, long, profond, mais surtout teinté d'une satisfaction. Un sourire s'était glissé sur ses lèvres, alors qu'il se faisait son chemin à travers le troupeau réuni par là, les visages reflétant des dizaines d'expressions plus variées les unes que les autres. C'était ça l'effet Zeus. Foudroyant, sans mauvais jeux de mots. Il semait la zizanie même dans l'image qu'on avait de lui ! Sacré frangin. Si il ne le détestait pas autant, peut-être bien que cette pensée aurait fait rire Arthur. Peut-être bien. Ou peut-être pas du tout aussi. Allez savoir.

    Le regard rivé au sol, de manière à éviter ceux de tous les autres immortels l'entourant, il traça sa route. N'hésitant pas à bousculer quelques épaules, écraser quelques pieds. Franchement, si le contact avec les autres le dégoutait la plupart du temps, quand il s'agissait de se sortir d'une situation pénible, il n'hésitait aucunement à en abuser. Sans aucun remord. Le remord était bon pour les autres, qui avaient encore une image à conserver. Lui, il n'en avait plus aucune. Et il n'avait qu'une envie : se trouver un coin tranquille. Cette envie n'était qu'accentuée par la vue de quelques faciès connus, et qu'il aurait volontiers évité de croiser.

    Pourtant, il semblait que le destin était contre lui, et voulait le capturer en présence de tout le monde quelques instants encore. En face de lui, lui bloquant le passage, une petite silhouette quelque peu chancelante. Une jeune fille – bien que jeune ne soit jamais vraiment approprié à Blueleaf, n'étant bien souvent qu'une simple apparence -, qui semblait encore plus perdue que lui en ces lieux. Il soupira, bien tenté de simplement lancer un regard sombre à la demoiselle pour lui indiquer de lui libérer le passage... sauf qu'il n'en fit rien. Franchement, Arthur avait beau être souvent insupportable, il n'était pas pour autant une brute. Il se contenta alors de baisser le regard sur l'inconnue, dont la paleur ne pouvait inspirer que le malaise.

    « C'est la disparition de cet imbécile, qui te mets dans cet état ? »

    Son ton était un brin moqueur. Pas forcément envers la jeune fille, ceci-dit... Il soupira une nouvelle fois, relevant la tête. Son regard croisa celui de Delilah. Franchement, il avait rarement affaire à elle. La plupart du temps même, il l'ignorait, l'évitait un peu involontairement. Pourtant, cette fois, et surtout, pour la première fois depuis longtemps, il l'interpella. Il s'adressa à elle.

    « Deli, toi, tu sais t'y faire avec les filles. Je crois que cette demoiselle a bien besoin de calme, et d'un verre d'eau. D'ailleurs, qui es-tu ? »


    Sa dernière question n'était bien sur pas pour la Déesse, mais bien pour l'inconnue. Franchement, c'était dans ces moments là qu'Arthur se disait que si il sortait un peu plus de son trou, il connaitrait peut-être un peu plus les habitants de l'ile...

.........................................................................................................................................



THIS IS A FIGHT TO THE DEATH




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

VILLAINS
evil but even sexier



Date d'inscription : 05/07/2013
Petits mots : 150
Ft : Olivia Wilde
Fiches : www . fiche
www . liens
www . rps
Mythe : Aphrodite
Conte : La Belle au Bois Dormant
Logement : Une villa perdue au milieu des plaines et lacs du Nord.
Double compte : Blue & Skye
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Évent n°1 - Paloma | Arthur | Delilah   Dim 10 Nov - 13:44



what's the matter ?



What's the matter || Milo Greene


Bonjour l’univers. N’est-ce pas une magnifique journée ? Il fait beau, étrangement beau, le ciel est dégagé, comme après des semaines d’orages, comme après l’apocalypse. Tout est calme, si calme. Ça en devient frustrant, un peu, si. Mais ce jour n’est pas un jour comme les autres, non, ce jour est celui que nous avons réservé pour fêter la déchéance du grand Zeus… Sincèrement, si j’avais eu quelque chose à faire, autre qu’aller à cette foutue cérémonie, je l’aurais sûrement fait, mais voilà, non, je n’avais rien à faire, et le temps paraissait si long qu’il fallait bien que je sorte de cette maison maudite. Maudite. Oui. Elle m’oppressait, me rendait nerveuse, non, si je restais ici, ce ne serait vraiment pas une bonne journée. Alors j’étais partie, sur mon 31, comme à chaque fois que je sortais, ou même à chaque fois que je me levais.

Cela faisait des années que je n’avais pas remis les pieds dans un endroit comme la demeure de Zeus, elle avait ce côté imposant et classe au possible. Le genre d’endroit que j’avais l’habitude de fréquenter, avant. Pour toutes les fois où il y avait eu des réceptions douteuses ici auxquelles j’avais activement participé, oui, que des bons souvenirs… J’ignore si Zeus me manquerai, tout simplement parce que ces derniers temps, j’avais tout simplement oublié qu’il existait, un peu comme tout le reste du monde. Je préférai largement rester dans mon coin et ne pas me frotter à qui que ce soit. J’avais assez de problème dans ma vie pour ne pas avoir à me charger de ceux des autres.

Je savais qu’il ne fallait pas s’attendre à une cérémonie de mortels, à une cérémonie classique où tout le monde pleure sur le cercueil en disant des trucs tragiques et des bons souvenirs pour la plupart complétement remaniés, mais j’avoue que je ne m’attendais pas non plus à ce que les gens passent une « bonne soirée » à rire et retrouver leurs vieux amis, non, vraiment. Certes j’étais venue ici simplement par curiosité et ennui, pour observer les autres et leurs réactions, mais je me serais tout de même attendue à ce qu’un peu plus de personnes se rendent compte qu’il s’agissait d’un véritable drame… Enfin, c’était mon humble avis, et sans doute mon côté à dramatiser absolument tout ce qui se passait.

Vous savez, dans les publicités de parfum, lorsqu’il y a une super cérémonie et que la nana débarque en mode trop classe, et que tout le monde se retourne ? Eh bien ça, c’était l’effet Delilah, et franchement, ça pouvait paraître génial, mais ça me mettait sérieusement mal à l’aise quand ça se passait avec un mort dans la salle. C’était stupide, mais ce côté à attirer le regard des gens était gênant lorsqu’on essayait juste de les espionner, oui, la discrétion ne faisait plus vraiment partie de mes pratiques. Enfin bon, j’eus le droit à une réflexion, qui contenait à peu près mon prénom, ce qui me fit froncer les sourcils, j’aurais sans doute envoyé balader la personne à trois milles kilomètres s’il n’avait pas s’agit d’Hadès. Non pas que je l’appréciais tout particulièrement, mais il avait quelque chose qui le différenciait des autres, et qui, peut-être, nous rapprochait. Je n’aurais su dire s’il s’agissait de la douleur ou simplement d’un profond ennui à se retrouver ici, mais je parierai plus facilement sur la première possibilité. Alors j’acquiesçai et piquai un verre, tout proche, je n’allais quand même pas traverser la moitié de la salle, fallait pas déconner. Je me penchai vers la demoiselle en question avec un large sourire poli, un peu intimidant. Pauvre petite créature qui se retrouvait ici-bas au milieu de tous ces gens plus stupides les uns que les autres… « Si tu fais un concours de grimace, tu gagnerai sans mal le premier prix. » Je posais le verre entre ses doigts avant de jeter un regard à Arthur, puis reposer mes prunelles claires sur la jeune femme. « Voilà Arthur, ou Hadès, qui ne prend même pas la peine de se présenter. Et je suis Delilah. Tu veux que nous sortions pour que tu puisses respirer un peu d’air pur ? »


.........................................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

OPPORTUNISTS
always with interest



Date d'inscription : 02/10/2013
Petits mots : 24
Ft : Kaya Scodelario
Mythe : Valkyrie
Conte : Peau d'âne
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Évent n°1 - Paloma | Arthur | Delilah   Lun 11 Nov - 19:10


Entre deuil et fiesta, il n'y a qu'un pas ! ❞

A ce ton légèrement moqueur, elle répondit par un sourire ironique. Les bras croisés sur sa poitrine, elle jaugeait l’inconnu de son regard le plus noir, espérant qu’il entendrait de lui-même cette prière silencieuse : qu’il dégage de son chemin, et en vitesse ! En matière de relations humaines, cela faisait bien longtemps qu’elle avait délaissé les bouquins de coaching pour se pencher sur Sun Tzu et son « Art de la guerre ». Malheureusement pour elle, son regard assassin n’eut pas l’effet escompté puisque l’attention du « jeune » homme venait d’être détournée par un visage qu’il semblait connaître. La dénommée « Déli » venait en effet de faire une entrée pour le moins… remarquée. Toutes les têtes – ou presque – s’étaient brusquement tournées sur son passage et il n’était pas très difficile de comprendre pourquoi. Pour la toute première fois, Paloma comprit pourquoi les mortels usaient de l’expression « beau comme un Dieu ». Cette pensée lui arracha même un très léger sourire. Quelque chose lui disait que l’auteur de cette formule l’avait conçue tout spécialement pour désigner cette femme. Ignorant la boutade, elle hésita un court instant avant d’accepter le verre sans y tremper ses lèvres pour autant. En effectuant les présentations, la Déesse omit – consciemment ou non – de lui préciser sa véritable nature. Toutefois, à la voir ainsi, le doute n’était pas vraiment permis.

-Paloma…, souffla-t-elle dans un murmure à peine audible avant de se tourner tout particulièrement vers Hadès. Toutes mes condoléances…

Elle inclina très légèrement la tête. A la vérité, il s’agissait moins d’une marque de respect et de compassion qu’une tentative – vaine, il faut bien le dire – destinée à masquer un très léger sourire. Maintenant, elle comprenait mieux ce qui avait poussé cet homme à choisir ce qualificatif en particulier pour désigner son frère. Famille rimait avec discorde, les Humains et les Immortels avaient cela en commun. En guise de réponse – tardive, certes – à la question de Delilah, elle secoua légèrement la tête en signe de dénégation et se contenta d’esquisser les quelques pas qui la séparait encore de la fenêtre la plus proche. Elle l’ouvrit pour laisser un petit filet d’air frais pénétrer dans la pièce. Elle se sentait déjà beaucoup mieux.

-Hier encore, ils rampaient tous à ses pieds. Aujourd’hui, ils danseraient presque sur sa tombe. Ironique, vous ne trouvez pas ? lança-t-elle, à mi-voix, à l’attention de ses compagnons d’infortune.

Joignant le geste à la parole, elle désigna, d’un léger signe de tête, le cadavre exposé ainsi au centre de la pièce. La demeure s’était transformée en une véritable fourmilière. Les invités étaient nombreux mais rares étaient ceux qui se recueillaient réellement sur la dépouille du défunt. A en croire la rumeur des conversations qui parvenaient jusqu’à eux, le véritable débat de la soirée portait davantage sur la qualité des petits fours que sur la véritable raison de leur venue à tous. Comme à son habitude, Paloma dévisageait les gens ouvertement, sans le moindre état d’âme, en se demandant si elle serait la première à poser l’unique question qui avait motivé sa venue.

-Qu’est-ce que tout cela signifie ? Et surtout, qui sera le prochain ? lâcha-t-elle finalement dans un souffle, si bas que Delilah et Arthur avaient probablement dû tendre l’oreille pour l’entendre.

Sans doute venait-elle de mettre les pieds dans le plat mais elle s’en fichait éperdument. Généralement, elle ne s’embarrassait pas des bonnes manières. Et puis… Peut-être avaient-ils la réponse ? Après tout, les divinités majeures, c’était eux ! Elle-même n’était qu’un avorton dans le milieu. Elle avait déjà connu une existence mortelle avant celle-ci. Non, vraiment, de tous ceux qui étaient ici rassemblés, elle n’était probablement pas celle qui avait le plus à perdre dans cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

OPPORTUNISTS
always with interest



Date d'inscription : 09/07/2013
Petits mots : 53
Ft : Simon Neil
Fiches : présentation
liens
Mythe : Hadès
Conte : La chèvre de Monsieur Seguin
Logement : Les Enfers
Double compte : Kayden E. Swann ; Hunter K. Aliev
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Évent n°1 - Paloma | Arthur | Delilah   Mar 17 Déc - 18:54


    Arthur n'aurait imaginé la tournure des évènements. A vrai dire, dans ses idées, il aurait seulement du faire une brève apparition, pour qu'on cesse de l'importuner sur ce sujet polémique qu'était le déces de sa saleté de frangin. Mais voilà qu'il se retrouvait avec Delilah, et cette jeune Paloma, qui venait gentiment de lui souhaiter ses condoléances. Cette action venait lui faire grincer les dents, doucement, mais il ne laissa rien de tout cela transparaitre. On voulait de lui qu'il se montre décent, une fois n'était pas coutume. L'effort était là, et contrairement à Delilah qui n'avait rien à faire pour s'attirer tous les regards fascinés de la pièce, lui avait intérêt à soigner son image.

    Mais il fallait croire que le bref mépris qu'il ressentit pour l'étrange demoiselle s'estompa bien vite à mesure de ses propos. Oh, cette colombe volait bien loin des brebis qui emplissaient cette pièce. Elle avait l'oeil, elle avait une vision des choses qui n'était pas altérée par le manque d'esprit des autres. Arthur n'était pas certain d'apprécier cela, ou au contraire, de la détester un peu plus que les autres énergumènes, qui eux, au moins, ne soulevaient pas de questions qu'il ne voulait pas entendre. Ces interrogations qui sonnaient mal aux oreilles de l'Hadès. Il fronça les sourcils, s'autorisant au moins cette expression. Expression qui pouvait signifier des tas de ressentis différents. La colère, l'incompréhension, la réflexion, la frustration, la curiosité. A vrai dire, il n'était pas sûr de ce que lui même cherchait à exprimer à cet instant précis. Certainement un curieux mélange de tout cela. La colère, qui venait lui arracher un frisson : tout l'éveillait dans cette pièce, doucement. Du sol au plafond, des plantes aux invités... tout, sans exceptions. L'incompréhension : pourquoi ? Pourquoi Paloma venait-elle a soulever ces interrogations ? La réflexion, qui faisait tourner ses neurones à cent à l'heure... Mine de rien, ces questions, il se les était déjà posé. Nombre de fois. La frustration, elle, venait lui ronger l'intérieur du cœur, ne faisant qu'attiser sa colère. Et puis la curiosité. On oublie souvent qu'Hadès est un de ses dieux curieux : il pose toujours des questions. Les bonnes. Il veut savoir. Il a besoin de savoir même : c'est l'essence de son job, de son existence entière.

    Alors Arthur soupira. Profondément, bruyemment. La colère est celle qui gagne cette dispute émotionnelle et intérieure – merci pour lui, il n'a pas besoin qu'on doute encore plus de sa saineté -. Il la laissa s'échapper par brides, cette colère.

    « Il ne sert à rien de se poser des questions comme cela. »

    Il relèva le regard vers Delilah, ne sachant pas vraiment si il devait chercher auprès d'elle un appuie, ou au contraire, une divergence totale d'idée. Il ne savait jamais à quoi s'attendre avec elle, à vrai dire.

    « Quant à qui y passera ensuite... Personne ne peut le savoir. Il ne faut pas prévoir la mort... Il faut la laisser comme elle devrait l'être : imprévisible. »

    Sa voix s'était faite plus grave sur ses derniers mots. Légèrement plus élevée aussi. Cela avait été plus fort que lui. L'envie de quitter les lieux une bonne fois pour toutes et ne jamais y remettre un orteil était de plus en plus tentante. Mais... Encore un petit moment.

.........................................................................................................................................



THIS IS A FIGHT TO THE DEATH




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Évent n°1 - Paloma | Arthur | Delilah   

Revenir en haut Aller en bas
 

Évent n°1 - Paloma | Arthur | Delilah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ♣
» vent malin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T H E || C H E R R Y || T R E E :: Blueleaf Island ❞ :: ϟ Plaines paisibles :: ϟ Village et plaine :: ϟ Demeure de Zeus-