Partagez | .
 

 Hunter&Iris ❥ At least I think i do.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

HEROES
nice doesn't mean stupid



Date d'inscription : 28/10/2013
Petits mots : 26
Ft : Crystal Reed
Fiches : Radioactive.
Legacy.
Mythe : Scylla, la Nymphe
Conte : Blanche-Neige
Double compte : Dylan S. Marshall
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Hunter&Iris ❥ At least I think i do.    Sam 30 Nov - 23:02

Hunter & Iris ❥ Lullaby.



Le temps n'a aucune importance, seule la vie est importante.

J'avais décidé de tout oublier. Recommencer à zéro, avoir une nouvelle vie, être libre. Goûter à la liberté, juste une fois dans ma misérable vie. Vous savez pourquoi on vit déjà ? Pour être heureux. Oui, être heureux. Quelqu'un a dit une fois, que c'était bon pour la santé. C'était qui déjà ? Vo.. Vol.. Voltaire ! Alors j'en ai fini de fuir, désormais, je pouvais rester telle quelle. Enfin, je recommençais à rire, à chanter, à danser ! Je revivais doucement mon enfance que l'on m'avait violament arrachée. Et c'était ainsi à BlueLeaf, le cerisier faisait des miracles. Et si, tout ça, était un moyen de tout effacer ?  Peu importe, c'était mieux. Tout était beaucoup mieux.

Le jour se levait, et moi avec. C'était une belle journée qui commençait n'est-ce pas ? Avec ce grand soleil. J'habitais dans une petite maison au fin fond de la forêt. J'ai dis que je voulais recommencer à zéro, oui, pas que je perdrais mes habitudes. A force de fuir, j'ai gardé certaines choses, comme le fait d'être éloignée de tout. Parfois, je me demande, ce que ça fait d'être mélangée au monde. L'habitude d'être seule, sûrement. Certes, j'avais les nains, mais ceux-ci allaient souvent à la mine. Et moi dans tout ça ? Et bien, je m'occupais comme je pouvais. Ménage, cuisine, tout y passait. Parfois, les animaux me rendaient visite. Quoi, vous ne me croyez pas ? Si, c'est vrai ! Je vous le promets !  En même temps dans l'endroit où on vit, tout peut arriver ! Mais pour l'instant, j'étais encore dans mon lit telle une larve. Oui, ça arrive aussi à Blanche-Neige de pas vouloir se lever ! Et pourtant, quand il faut, il faut. Je n'avais pas grand chose de spécial à faire aujourd'hui, c'était surtout la routine. Je me décidais quand même à bouger mon postérieur, et à mon grand désespoir, il n'y avait personne. Encore ! Depuis quelques temps, je ne les apercevait plus beaucoup, voir, pas du tout. Mais tant pis, que voulez-vous..

Je décidais d'aller dehors, c'était juste.. un vrai bonheur. Du bonheur à l'état pur. Je courrais à travers les bois sans me soucier de quoi que ce soit. Je courrais encore & encore, sans m'arrêter, ou presque pas. J'étais dans mon élément. Bon, il y a aussi l'eau, mais, on ne peut pas dire que c'est quelque chose qui m'attire plus que ça. La peur de rester coincée, encore une fois, sûrement. J'aimais sentir le vent dans mes cheveux, et les rayons de soleil qui sur ma peau, faisant resortir sa couleur neige. Je m'arrêtais de courir, me voilà en plein soleil. Je levais la tête vers la lumière, et fermais les yeux. C'était mieux qu'une glace à la vanille, mieux qu'une crêpe au nutella, mieux que la barbe à papa. Je pouvais rester là des heures et des heures, dans cette position, et puis je me redrescais, enfin. Peut-être que j'aurais pas du finalement. Mon bonheur ne se serait pas transformé en cauchemar. Et c'est là, que je regrettais d'être sortie. Il était là, face à moi, c'était comme un coup de poignard en plein dans le dos. Je pouvais sentir mon rythme cardiaque s'accélérer. Mon coeur battait de plus en plus fort, de plus en plus vite. Et pourtant, je n'bougeais pas. Comme les petits enfants qui avaient peur de l'orage, qui restaient là, sans bouger avant de rejoindre le lit de leurs parents. Sauf que moi, je n'avais nulle part où aller, je n'avais pas de parent. Personne chez qui me réfugier pour ne plus avoir peur.  Toutes mes pensées se bousculèrent, elles étaient mélangées dans ma tête, que moi même je ne savais plus. «J'étais tellement amoureux d'elle, que ce n'est même pas pour toi que j'ai faillis à ma mission. Snow-White.» N'oublies rien Iris. Malgré tout. N'oublies pas ce qu'il t'a dit, ce qu'il t'a écrit. Tu sais de quel côté il est. Tu sais qui l'avait envoyé. Fais attention petite Blanche, n'oublies pas. « Je n'aurais pas hésité à te tuer Blanche, sois en certaine» Tu te rappelles ce qu'il en est, n'est-ce pas ? Il te la dit lui même, il t'aurait tué sans pitié. Si ça se trouve, il t'a retrouvé, pour t'arracher le coeur, ton coeur, si pur. Peut-être qu'en faisant ça, il deviendrait le nouveau roi du Royaume, ton Royaume. Et pourtant ça te fait mal, n'est-ce pas ? Tu t'attaches, t'oubies rien. Et c'est ainsi que s'éteint la liberté, sous des applaudissements. Oh non, s'il te plait. Pas toi..  
©flawless

.........................................................................................................................................

You gonna ear me roar
And we were lovers, now we can't be friends. Fascination ends, here we go again. Cause it's cold outside, when you coming home. Cause it's hot inside, isn't that enough.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

VILLAINS
evil but even sexier



Date d'inscription : 20/10/2013
Petits mots : 33
Ft : Xavier Samuel
Fiches : - What do you want to know ?
Mythe : Eldir
Conte : Le chasseur, Blanche-Neige.
Double compte : Arthur & Kayden
Disponibilité :
  • Non validé(e)


MessageSujet: Re: Hunter&Iris ❥ At least I think i do.    Lun 23 Déc - 20:54

    Tu vois Hunter, cette île est comme un piège. Elle t'a capturé en elle. Elle t'a enfermé avec ces autres pauvres fous. Elle te dévore et te consumme, et tu ne t'en rends pas compte. Tu perds de ta splendeur, tu révèle ta folie. Pauvre fou. Cours, cherche à t'échapper, si tu veux. Mais tu n'y arriveras pas, et tu le sais, au fond. Tu le sais mais tu persistes. C'est triste. Triste comme le mur qui t'attend au bout de ta course, pour te frapper violemment.

    C'était cette voix cinglante qui avait résonné dans l'esprit d'Hunter toute la nuit. Elle, cette fois fictive, qui pourtant venait le torturer. C'était elle, qui dès que l'aube du jour était venue caresser Blueleaf, l'avait tiré de son antre. Pour cesser de se tordre de douleur en se tenant la tête, il avait trouvé cette seule solution : s'échapper. Courir. Savourer l'air frais du matin contre sa peau brûlante, attisée par la fièvre qui le rongeait. Était-il au moins possible pour lui de tomber malade ? Il n'en savait rien. Après tout, Zeus était bien mort. Il ne serait pas bien étonnant si un être d'un importance aussi moindre qu'Hunter n'attrape un sale virus humain. Plus rien n'était étonnant ici, après tout.

    La direction à sa course folle était toute tracée. Presque mécanique. La forêt. La forêt et sa solitude rassurante. Sa douce lumière tamisée. Son air frais et boisé. C'était la seul cure à son mal qui rongeait son crâne. À l'incertitude qui faisait trembler ses lèvres dans un cri silencieux.

    Le silence de sa forêt, son ambiance singulière vient l'embrasser aussitôt, come une mère qui accueille son enfant. C'était rassurant, c'était doux. Hunter se mit à ralentir, à respirer normalement de nouveau. Il prit une marche plus lente, sans destination précise. La gorge brûlante, desséchée par la course effrénée qui l'a mené ici. Il sent sa peau se refroidir doucement, comme si l'air de la forêt absorbait tous ses maux. C'était peut-être bien le cas, après tout. Il soupira, portant la main à son front, et fermant les yeux un instant, ralentissant le pas au point qu'il s'arrêta presque. Il était définitivement perdu. Si il allait parfois s'isoler en forêt, il ne s'enfonçait jamais autant à travers les arbres.

    Il n'eut pas le temps de se poser plus la question que la forêt lui resserva une surprise. Dans la lumière d'une clairière, un visage familier. Pâle. Aussi pâle que... La neige. Elle était là. Blanche-Neige, Iris, peu importait le nom. Elle était là, toujours la même. Depuis qu'il l'avait vu la première fois, elle ne semblait ne jamais avoir changé...

    Il entrouvrit la bouche. Surpris. Un brin chamboulé. Intrigué. Il fronça les sourcils, s'approcha. Es-tu certain que ce n'est pas ta fièvre qui te joue des tours mon bon chasseur ?, lui souffla la voix dans son esprit, vicieuse. Il intima à la voix de se taire, dans un souffle imperceptible. Elle l'avait remarqué. Elle l'observait elle aussi, avec ses yeux figés dans une expression indescriptible ? De la surprise ? De la peur ? Hunter ne saurait déterminer. Pourtant, il se surprit à apprécier ce regard, sur lui. Dans un sens, ce regard, son regard, lui donne une certaine sensation... Comme une certaine puissance sur elle.

    Il s'autorisa un sourire. Un sourire faible, mais présent. Déformant son visage un peu fou, son visage un peu malade.

    « Iris... Je n'aurais jamais pensé recroiser ton chemin un jour. Jamais... »


    Il s'approcha, doucement. Pas toujours certain que la jeune femme ne se trouve réellement là. Son esprit était tellement fourbe que rien n'était sûr.

    « Toujours dans les bois. C'est pour cela que tu es si pâle ? Tu te caches à l'ombre des arbres... Cette rencontre a comme un air de déjà vu. »


    Il plaisantait presque, jouant de son sourire. Comme si c'était normal. Comme si cette situation n'avait rien d'étrange... C'était la manière qu'Hunter avait choisi d'employer pour faire face à cette rencontre qu'il n'avait pas préparé... Pour lui faire face, à elle.

.........................................................................................................................................



Do I have to run and hide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

HEROES
nice doesn't mean stupid



Date d'inscription : 28/10/2013
Petits mots : 26
Ft : Crystal Reed
Fiches : Radioactive.
Legacy.
Mythe : Scylla, la Nymphe
Conte : Blanche-Neige
Double compte : Dylan S. Marshall
Disponibilité :
  • Disponible


MessageSujet: Re: Hunter&Iris ❥ At least I think i do.    Ven 10 Jan - 0:43

Hunter & Iris ❥ Lullaby.





La passion est un feu si ardent que même un fois éteint, il nous habite encore longtemps. C’est une pulsion si puissante qu’elle nous pousse dans les bras d’amours improbables. C’est une sensation si bouleversante qu’elle peut briser les murs que l’on avait érigés pour protéger notre cœur. C’est un sentiment si intense qu’il refait surface malgré les efforts déployés pour l’enterrer. Oui, de toutes les émotions, la passion est celle qui nous donne une raison de vivre, et une excuse pour commettre toute sorte de crimes. "Alors, c'est quoi ton nom ? " Je me souviens encore de ses yeux noirs. Aussi noirs que les plumes du corbeau qui est perché sur l'arbre en face. Son sourire vicieux et manipulateur, malgré son visage d'ange, dont nous sommes incapables de détourner le regard, faisait défaut. Je n'avais pas peur, non. Je n'étais qu'une petite fille fuyarde, échappant au Diable. Mais je cherchais aussi de l'aide, et je l'avais trouvé auprès de la mauvaise personne. " Iris .. " Iris. Tu es une belle petite idiote. Il était à deux doigts de t'arracher le coeur, et tu lui donnes ton prénom, tu te livres toi-même sur un plateau d'argent. Mais tu ne peux pas te détourner de ses yeux, de son regard si sombre, si attachant. " Hunter. " Hunter.. pas étonnant. Tu avais cette lueur, cette petite lueur d'espoir au fond de ton coeur. Tu y croyais si fort, que ce qui s'en suivit te renvoyait au visage comme une grande claque dans ta gueule. Et il s'en est allé, comme si tu n'existais pas, comme si tu n'existais plus. Et tu as reçu la lettre. Et tu as compris. 

Je ne savais pas, je ne savais plus. Je restais figée, cherchant cette lueur d'espoir d'autrefois. Mais rien, il ne se passait rien. Pourtant, il était là, face à moi. Je pouvais fuir, partir en courant, m'enfermer chez moi à double tour et attendre. Attendre qu'il s'en aille, mais ça ne servirait à rien. Tu dois affronter tes peurs. Alors restes, et avises. Il ne peut plus te faire de mal désormais. Tu la sens ? Cette douleur qui se ravive au beau milieu de ta poitrine ? Cette douleur que tu dissimules depuis des années, cette douleur que tu pensais avoir effacée, que tu pensais ne plus ressentir. Mais ça fait parti de toi chère Iris. Tu es trop pure, pour pouvoir effacer quoi que ce soit. Et tu retombes sur son sourire, tu recraques, tu prends sur toi, et tu fais ce que tu as toujours su faire de mieux, tu encaisses.

« Iris... Je n'aurais jamais pensé recroiser ton chemin un jour. Jamais... Toujours dans les bois. C'est pour cela que tu es si pâle ? Tu te caches à l'ombre des arbres... Cette rencontre a comme un air de déjà vu. »

Moi non plus ça ne m'avait pas traversé l'esprit. Tu étais et resteras la dernière personne que j'ai envie de voir. Après la Reine, bien entendu. Je venais de me prendre un deuxième boum. Je commence à avoir l'habitude, mais deux fois de la part d'Hunter, ça faisait trop. Beaucoup trop. Je ne savais pas quoi lui dire, j'ignorais quoi répondre. " Hey, ça fait longtemps, tu vas bien ? Bah alors ? Qu'est ce que tu deviens ? Et ma Belle-Mère ? Elle veut toujours me tuer ? Tu l'aimes encore ? Bien sûr que tu l'aimes encore, ça crève les yeux, tu sais. Mais c'est pas grave, passons à autre chose ! Qu'est ce que tu viens foutre dans la forêt ? Dans MA forêt ? Mon unique endroit de liberté ? " Crédibilité : - 18. Je voulais ouvrir la bouche, mais aucun son ne sortait. Il s'approchait doucement de moi, mais, je ne bougeais pas, malgré ses piques. Savait-il que je l'emmerdais au plus haut point ? Si ça se trouve, il voulait une fois de plus, me tuer. Mais, son regard, malicieux soit-il.. Hunter était surpris. Il ne s'attendait pas à me voir, et même s'il venait de me le dire, ce n'était que des paroles. Mais son regard.. son regard en disait long. Il s'approcha de plus en plus, avec un sourire amusé, comme s'il cherchait à m'atteindre, encore une fois. Mais cette fois-ci, je disais stop.

« Hunter. »

Bon. Certes, je n'avais pas dis " Stop " mais son prénom. Mais.. mais.. Vous voulez que je dise quoi de plus ? J'étais faible, voilà tout. Mais il était hors de question, qu'il reprenne l'emprise sur ma petite personne. J'ai mis du temps à me construire, ce n'est en aucun cas, une personne comme lui qui va venir tout gâcher. Je reculais de deux-trois pas, puis eus un temps d'arrêt, avant de répondre d'un ton sec.

« Recule, tu ignores de quoi je suis capable. Mais, je suis aussi surprise que toi. Moi ? Pâle ? Voyons Hunter. Je ne suis pas Blanche-Neige pour rien. »


 
©flawless

.........................................................................................................................................

You gonna ear me roar
And we were lovers, now we can't be friends. Fascination ends, here we go again. Cause it's cold outside, when you coming home. Cause it's hot inside, isn't that enough.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Hunter&Iris ❥ At least I think i do.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Hunter&Iris ❥ At least I think i do.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Combat 4: Annie Villeneuve vs Rachel Hunter
» A hunter ... a bear
» [01.07.11] Video: évolution du bounty hunter
» Passion of Iris / Random Booster
» En cours d'écriture Boule Scintillante | Chaton => Iris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T H E || C H E R R Y || T R E E :: Blueleaf Island ❞ :: ϟ Terres sombres :: ϟ Forêt profonde-